France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Thierry Guiguet-Doron, commissaire à Cayenne

« L’idée, c’est de travailler sur des filières »

Samir MATHIEU Jeudi 27 Juin 2019 - 03h40
« L’idée, c’est de travailler sur des filières »

La Guyane va expérimenter un nouveau mode de gouvernance pour la police dans les Dom-Tom. Le commissaire Thierry Guiguet-Doron explique la démarche ainsi que le travail de la police de sécurité du quotidien.

Le travail sur le terrain, c’est aussi le rôle de la police de sécurité du quotidien. Comment fonctionne-t-elle ?

Elle est entrée en vigueur en début d’année dernière. Nous avions fait un petit groupe de prévention de la paix publique. Il a très bien marché et notre directeur central a décidé de développer cette philosophie d’action partenariale pour être au plus près de l’action. La police va travailler, non pas toute seule, parce que nous pensons que la sécurité, c’est un problème de réseaux et de partenariat, donc nous allons travailler avec la mairie, avec les bailleurs sociaux, avec les transporteurs, avec l’Éducation nationale et, sur un sujet précis, mettre en place des groupe partenariaux opérationnels pour essayer de régler le problème.

Est-ce le retour de la police de proximité ?

C’est une autre façon de faire de la police de proximité. Nous axons un peu plus sur la prévention et c’est surtout une autre philosophie de travail pour nos effectifs : mettre vraiment la population et ses soucis au cœur de notre travail.

Ça veut dire que les policiers vont avoir un rôle plus social ?

Nous avons au commissariat une psychologue d’aide aux victimes. Nous allons avoir dans les prochaines semaines une assistante sociale. Il y en a aussi dans les gendarmeries. Ce ne sont pas les policiers qui vont faire ce travail. Par contre, ce que je demande aux policiers, c’est d’être plus ouverts avec la population, de mettre un sourire à leur accueil et d’être à l’écoute de la population.

Il va y avoir une réorganisation de la police dans les DOM-TOM. La Guyane est à nouveau département pilote. Qu’est-ce que ça va changer ?

La Guyane effectivement est pilote, avec la Nouvelle-Calédonie et Mayotte de ce dispositif. Un préfigurateur a été nommé et prendra ses fonctions en septembre. Il y aura quatre mois pour établir un projet. L’idée, c’est de travailler sur des filières : investigation, police aux frontières, sécurité publique et formation avec un coordonnateur en chef qui sera un chef unique qui regroupera l’ensemble des pôles. On va laisser travailler le préfigurateur et on verra ce que ça donne exactement.

Le commissaire Thierry Guiguet-Doron, directeur départemental de la sécurité publique de la Guyane. - Samir MATHIEU

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une