France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
4 questions à...

Philippe Alcide-dit-Clauzel gouverneur du district 63 du Lions club pour les zones Martinique, Guadeloupe, Guyane, Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Jeudi 7 Février 2019 - 03h15
Philippe Alcide-dit-Clauzel gouverneur du district 63 du Lions club pour les zones Martinique, Guadeloupe, Guyane, Saint-Martin et Saint-Barthélemy.
Trois mentions spéciales ont été remises à Philippe Alcide-dit-Clauzel, gouverneur du district 63 du Lions club, par la présidente du Lions club, Gudrun Yngvadottir, lors du forum sud-américain et caribéen de l'association à Rosario en Argentine / photo DR - BERNARD DORDONNE

« Un centre de recherche pour la biodiversité en Guyane »

Quel a été l’objectif de votre déplacement en Argentine ?

Ce déplacement au FOLAC, « Forum leonistico américa e caribe », a réuni les pays du continent sud-américain et de la caraïbe membres du Lions club international, présidé par l’Islandaise Gudrun Yngvadottir. Le Lions club compte près d’1 million et demi d’adhérents, la plaçant ainsi au premier rang mondial des associations humanitaires.

Quel a été la place de la Guyane dans ce forum international ?

J’ai présenté la Guyane comme le poumon mondial de la biodiversité. Cet espace géographique assez étendu n’empêche pas nos communautés de se retrouver autour d’un socle commun, celui de la France, mais aussi de l’Europe. De par sa présence sur le continent sud-américain et du fait qu’elle partage l’une des plus grandes frontières amazoniennes avec le Brésil, la Guyane française est la porte d’entrée de l’Europe sur le continent sud-américain.

Avez-vous présenté un projet lors du forum ?

Depuis le début de ma mandature, j’ai porté un projet pour la création d’un centre de recherche pour la biodiversité en Guyane. En rassemblant nos communautés autour d’une solidarité durable, nous serons mieux armés pour aider ceux qui sont dans le besoin car si notre environnement est lui-même malade, nous ne pourrions pas lutter efficacement contre la faim, la maladie ni faire reculer la pauvreté. Cette action sera menée par tous les bénévoles de notre organisation avec la volonté de préserver les communautés multiculturelles du district 63. Des communautés qui pourront s’engager dans un projet commun pour faire face aux enjeux humanitaires, sanitaires mais aussi environnementaux. Le district 63, qui abrite l’Amazonie française, atout de la biodiversité mondiale, mais également la biodiversité marine des Antilles, s’engage pour une solidarité durable.

Avez-vous été récompensé pour vos actions ?

Trois mentions spéciales m’ont été remises à Rosario en Argentine. Elles félicitent l’action engageante des 641 membres bénévoles Lions et jeunes Léos de la Guyane et des Antilles françaises en faveur des plus démunis et récompense leur grande solidarité et leur générosité déployées pour faire reculer dans nos territoires la maladie et la pauvreté, mais aussi en portant assistance aux victimes de catastrophes naturelles.

Propos recueillis par Bernard DORDONNE

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
A la une
3 commentaires