En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
DISPARITION

Henri Félix : une voix s'est éteinte

Pierre-Yves CARLIER Lundi 07 mai 2018
Henri Félix : une voix s'est éteinte
Henri Félix, à la baguette du choeur (document Guyane La 1ère)

Henri Félix, fondateur avec son épouse Marie des Choeurs Henri et Marie, est décédé vendredi, à 70 ans. Il a marqué plusieurs générations de chanteurs, parmi lesquels ses cinq enfants.

Les Choeurs Henri et Marie ont perdu Henri. Celui qui, avec son épouse Marie, a fondé le premier choeur laïque de Guyane, en 1978, s'est éteint vendredi, à l'âge de 70 ans.
Le choeur a marqué les quatre dernières décennies musicales. Par ses nombreux concerts, par le nombre de chanteurs passés dans ses rangs, par l'oratorio Souviens-toi,sorti en 2002 et que beaucoup fredonnent encore. À chaque fois, Henri Félix, qui était par ailleurs professeur de musique au collège Zéphir à Cayenne, était à la baguette.
Hier, au micro de Guyane La 1ère, la chanteuse Clara Nugent se souvenait d'un homme « extrêmement précis, pointu, perfectionniste, qui nous faisait répéter heure après heure, minute après minute, pour avoir un choeur magnifique. »
LE CHANT EN HÉRITAGE
Le choeur, fondé en 1978, réunissait au départ les collègues et les élèves de ses fondateurs. Puis il s'est élargi au-delà des grilles du collège. Pour Rodolphe Alexandre, président de la Collectivité territoriale : « Plus que tout, Henri Félix affectionnait transmettre : donner de l'émotion à travers le chant, enseigner son amour pour la musique [...] L'association familiale propose toujours un programme musical de qualité à son public toujours plus nombreux. Chacune de leurs représentations est un moment inoubliable, elles ont marqué les esprits de générations de guyanais. »
Aujourd'hui, les cinq enfants du couple perpétuent l'héritage de leurs parents, que ce soit Diane, Christelle, Nadine, Nancy ou Loïc. Les deux premières dirigent désormais l'association. En avril, lors du concert des 40 ans, notre consoeur Nadine a failli arracher quelques larmes à sa mère avec le chant Madame, interprété en direct depuis la Polynésie, où elle se trouvait.
Et il y a Loïc, le seul garçon de la fratrie. Le ténor, passé par le choeur de ses parents puis les Petits Chanteurs à la croix de bois, vit aujourd'hui du chant. En cela, l'oeuvre d'Henri Félix, indissociable de celle de Marie, résonnera longtemps en Guyane.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire