France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Mo'Jazz Festival continue!

Vendredi 09 novembre 2018
Mo'Jazz Festival continue!

Commencé mercredi, le festival se poursuit ce soir à l'Encre, à Cayenne. Le groupe local Guyane Jazz Project et le trio cubain chevronné Harold Lopez-Nussa s'y produisent, à 20 heures et 21h45. Découvrez les artistes!

HAROLD LOPEZ-NUSSA TRIO : « Un trio unique »
Ce trio a la réputation de transcender les définitions étroites du jazz. Musiciens exceptionnels, c'est à Cuba que le groupe prend naissance, il y a maintenant dix ans. Ils combinent des éléments classiques, folkloriques et populaires à leurs improvisations jazz. Leur opus Un Día Cualquiera, qui signifie « une journée ordinaire » , rend hommage au compositeur cubain Ernesto Lecuona qui intégrait à sa musique classique des airs religieux afro-cubains. Présent pour la première fois dans le département, le trio compte bien y laisser une trace indélébile de son style.
GUYANE JAZZ PROJECT : « Un concept évolutif »
Composé de sept musiciens dont la voix de Régine Lapassion, le Guyane Jazz Project a vu le jour quelque mois avant le lancement du Mo'Jazz Festival. « Gilles Vernet m'a contacté et m'a donné carte blanche pour lui proposer quelque chose. J'avais la possibilité de choisir les musiciens que je voulais » , explique Denis Lapassion. Il s'est fait plaisir et n'a pas lésiné au moment du choix des musiciens.
Au piano, on retrouve Denis Lapassion, à la guitare Éric Bonheur, au saxophone Karim Weimert, Anccy Clet au tambour, Patrick Plénet à la basse et Éric Valérius à la batterie. Ce soir, le public découvrira et fera connaissance avec ce nouveau concept, qui symbolise la rencontre entre le jazz et les rythmes traditionnels.
Le Guyane Jazz Project, c'est de la musique traditionnelle modernisée sur une base de chansons traditionnelles, notamment des chansons amérindiennes, créoles et bushinenge, arrangées par Denis Lapassion.
« Il faut que le public guyanais vienne nous soutenir, même s'il n'est pas adepte de jazz, qu'il vienne découvrir et ensuite il se fera un avis » , demande Denis Lapassion. Le rendez-vous est pris!

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Neuf 7 Trois 10.11.2018
Concept évolutif ...

Pourquoi depuis 15 ans que je fréquente régulièrement la scène jazz locale je ne vois que les mêmes têtes … j’entends les mêmes sons du même guitariste, je vois toujours les mêmes pianistes qui font la tronche, les 3 mêmes bassistes et les 2 batteurs locaux qui donnent des « cours » depuis des lustres et dont on n’entend jamais les élèves … encore un article sur les mêmes musiciens … tel un marronnier … ça revient tous les ans et malheureusement c’est toujours la même musique … vous avez dit « concept évolutif » ?
… en attendant la commune de Rémire-Montjoly inaugure tous les ans un nouveau stade de foot alors qu’il n’y a toujours pas d’école de musique (digne de ce nom) dans l’île de Cayenne pour désenclaver le seul Conservatoire existant qui doit refuser tous les ans bon nombre d’inscriptions de nos artistes en herbe !!!
Belle initiative que ce festival de Jazz … en attendant peut être plus régulièrement et à moindre frais des artistes « nouveaux » sur une scène guyanaise plus fraîche et plus dynamique ! Cordialement.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
L'info en continu
1/3