En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
LITTÉRATURE

Matanbélé, Anansi, Ti Vannous et les autres

Audrey VIRASSAMY Samedi 23 décembre 2017
Matanbélé, Anansi, Ti Vannous et les autres
Dans son nouveau livre, Auxence Contout s'intéresse aux contes (AV)

Une bonne idée pour les fêtes : le dernier ouvrage d'Auxence Contout. Amoureux des mots, mordu de proverbes, il livre ici quelque-uns de ses contes préférés. Dans Grands Contes de Guyane, ils ont, en plus, la particularité d'être écrits en français et en créole.

Entamer une conversation avec Auxence Contout, c'est ouvrir un livre sur la Guyane. Car une histoire amenant l'autre, l'homme est intarissable lorsqu'il s'agit de parler de son pays. Il est tout aussi emballé quand il évoque les contes! Et si le livre qu'il a sorti il y a quelques jours s'appelle Grands Contes de Guyane, Auxence Contout prend très rapidement la précaution d'indiquer que les contes, même s'ils sont d'ici, nous viennent forcément d'ailleurs. Parmi les contes qu'il a sélectionnés, Ti Vannous en est un bel exemple. Ti Vannous, c'est un peu Kirikou, le petit bonhomme africain rendu célèbre par le dessin animé du même nom. Mais « notre Kirikou » ne vit pas tout à fait les mêmes aventures que son homologue africain. Rien de plus normal pour l'auteur qui souligne que le conte s'adapte à son environnement.
Dans l'ouvrage illustré paru chez Orphie, Auxence Contout a réuni 10 « grands contes » comme il les appelle. Ces histoires, ce sont celles qui animent les veillées mortuaires. On y retrouve un Anansi toujours aussi farceur, Kompè Van, Kompè Difé, Manman Dilo, Matanbélé et nombre de personnages dont les aventures, et les mésaventures, peuvent nous tenir en haleine des nuits entières.
Extrait :
« Neuf mois passent. Ce qu'avait dit Jeanne est vrai.
Elle accouche d'un garçon qui a 32 dents. Dès que l'enfant vient au monde, il met les pieds à terre et crie :
- Bonjour maman, bonjour papa, l'endroit d'où je viens est une source de tracas et tous ces tracas m'ont donné faim! »
Ti Vannous, page 146

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

Paassy 23.12.2017

"Auxence Contout prend très rapidement la précaution d'indiquer que les contes, même s'ils sont d'ici, nous viennent forcément d'ailleurs" C'est faux, M Contout, vous oubliez les comptes amérindiens, très nombreux pourtant et qui ne viennent pas d'ailleurs.

Répondre Signaler au modérateur
just a gigolo 23.12.2017

A moi compte, deux mots. Il s'agit bien de contes.

Répondre Signaler au modérateur
Amazone973 24.12.2017
paassy

"paaiissyy dans"
aurais tu des comptes à régler avec MR Contout (Compte tout) au sujet de ses contes.
Hé oui,il y a des contes d'ici et aussi d'ailleurs.
Le plus important c'est la magie qu'on y retrouve,le merveilleux.Le conte parle des relations humaines,de nos forces et faiblesses, de nos peurs et espoirs,de nos joies et des règles de vie en société.

Merci cependant d'avoir noté que tous les contes ne viennent pas d'ailleurs mais d'ici et de PARTOUT
cordialement
et très bon réveillon à tous et bonnes fêtes de fin d'année.
Au plaisir de vous lire

Répondre Signaler au modérateur
L'info en continu
1/3