En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
BANDE DESSINÉE

Une histoire d'amour... au bagne

G.G. Mardi 13 février 2018
Une histoire d'amour... au bagne
Éric Sagot et Fabien Vehlmann ont écrit Paco les mains rouges. Le premier viendra chez nous en mai pour le festival carbet des bulles (DR)

Fabien Vehlmann et Éric Sagot ont écrit deux tomes sublimes sur une histoire d'amour au bagne entre deux détenus. Le titre : Paco les mains rouges. Il a été présenté au dernier festival de BD d'Angoulême. La Mecque du septième art.

« Merci pour les vacances au soleil, tocards. » Voilà la réplique bravache d'un personnage de Paco les mains rouges à l'île de Ré avant d'embarquer pour le bagne de Saint-Laurent du Maroni. Paco est un instituteur qui prend perpétuité pour un meurtre dont on ne sait rien. Coup de sonnette, protection, petite escroquerie, violences physiques et sexuelles, rien n'est épargné à Paco... même pas l'amour. Un amour qui prend la forme d'un joyeux aux doigt de fées surnommé la Bouzille.
« C'est un beau cadeau que m'a fait Fabien Vehlmann. Je voulais écrire sur le bagne depuis 1990. Puis, neuf ans après la rencontre avec Fabien. L'histoire est sortie » , raconte Éric Sagot, le dessinateur. Il parle avec tendresse des deux tomes qu'il a publiés avec le scénariste des nouvelles aventures de Spirou, le Belge Fabien Vehlmann. Ce dernier a écrit toute l'histoire en bloc et Éric a réalisé son propre découpage. « Je me suis rendu sur l'île Saint-Joseph, j'ai vu les bâtiments horribles où des hommes étaient passés. J'ai trouvé cela mystérieux, magnifique, impressionnant comme s'il y avait des fantômes » , décrit Éric Sagot. Résultat : deux tomes magnifiques avec des planches qui décrivent un Saint-Laurent jamais vu. « J'ai beaucoup travaillé cette planche, d'après des photos mais aucune n'avait de vue aérienne. Mon imagination a fait le reste » , conclut, humblement le dessinateur.
(DR)
Carbet des bulles en mai
Le festival de BD le carbet des bulles revient en mai. On vous en dira plus en fin de semaine. Le festival se passera essentiellement à Maripa- soula et sur le Maroni. Éric Sagot, Nicoby, Étienne Davadot, Joub, Jean-Louis Tripp et d'autres dessinateurs et scénaristes de bande dessinée ont annoncé leur venue.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire