France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Christiane Taubira ne sera pas candidate à la collectivité unique 2015

P.R. Mercredi 3 Décembre 2014 - 18h29

La ministre de la Justice était lundi l'invitée du Petit Journal de Canal +. La Guyanaise a notamment déclaré qu'elle n'avait pas l'intention de se présenter à la présidence de la collectivité unique de Guyane en 2015, ni à l'élection présidentielle en 2017.

Revoir l'intégralité de l'interview (durée 25') :


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
77 commentaires

Vos commentaires

Râle-bol 09.12.2014
Réponse à Blabla

Merci cher Blabla de votre intérêt pour la Guyane. Vous réclamez une réponse, alors je prends le temps de vous livrer la mienne, au risque de paraître long, mais lorsqu'on réclame des arguments et un débat, je vous les fournis. À un sujet sérieux, il ne saurait y avoir de réponses simplistes. Je vous répondrai donc en deux temps, en distinguant Mme Taubira, ministre d'Etat, et Mme Taubira, ex-députée de la Guyane.
On ne peut se réjouir, en effet, de bénéficier dans ce département de bien tristes statistiques sanitaires, délictuelles et criminelles, quoique sur ce dernier point, certains départements n'ont rien à envier à la Guyane. Je connais même bon nombre de personnes âgées, de commerçants et d'agriculteurs qui se sont faits agresser, voler et même tuer dans mon Berry natal. Et pourtant, on penserait être tranquilles à la campagne.
Je pense qu'ici, face à la recrudescence des vols avec violence en fin d'année, les forces de l'ordre et la Justice font leur travail. Ont-ils assez de moyens, travaillent-ils dans de bonnes conditions ? Cela est discutable.

Répondre Signaler au modérateur
Râle-bol 09.12.2014
Réponse à Blabla

La sécurité des citoyens est, en effet, un sujet avec lequel on ne peut pas badiner. Il y a deux façons de voir les choses : la répression et la prévention. La première n'a de sens que si elle est effectivement en adéquation avec le délit ou le crime commis, mais qu'elle permet également de prévenir tout risque de récidive et de réinsérer par la suite -si peine de prison il y a eu et en fonction de la gravité des faits commis- le condamné dans la société. La réforme pénale portée par Mme Taubira, ministre de la Justice, a le mérite de se pencher sur ces aspects-là avec l'individualisation des peines, la réinsertion, mais également l'aide aux victimes, dans un contexte où la surpopulation carcérale est généralisée et a été reçue en héritage.

Répondre Signaler au modérateur
Râle-bol 09.12.2014
Réponse à Blabla

On notera, néanmoins, une extension de 78 places en 2012 du centre pénitentiaire de Rémire, la cour d'appel à Cayenne en 2012 et la chambre détachée du TGI de Cayenne à SLM (qui connaît des difficultés de fonctionnement parce qu'il faut trouver des magistrats motivés pour y aller), créée par décret du 24 juillet 2013. En second lieu (mais, à vrai dire, je dirais plutôt en premier lieu), la prévention. Dans ce département, se posent cruellement les problèmes du chômage des jeunes, de l'éducation et de la formation, du manque de perspectives professionnelles en raison de l'étroitesse des marchés, du manque de structures de production. À ces problèmes économiques et sociaux s'ajoute le problème de tensions ethniques engendrées par l'arrivée massive de migrants, pas toujours bien intentionnés, attirés pour certains par l'appât du gain facile. Sur ce second point, est-ce à la ministre de la Justice d'agir ou aux politiques et acteurs locaux de créer les conditions optimales d'emploi, d'éducation, de cohésion ? Cela ne relève pas de la seule ministre de la Justice, mais de partenaires sociaux, d'acteurs politiques locaux, en concertation avec d'autres administrations de l'Etat. Mme Taubira est ministre d'Etat, elle est ministre de tous les Français, pas des Guyanais. Vous n'attendiez quand-même pas qu'elle fasse du favoritisme ? M. Macron est-il ministre des Picards ou M. Valls des Catalans ou des Suisses italophones ?

Répondre Signaler au modérateur
Râle-bol 09.12.2014
Réponse à Blabla

Les compatriotes de Mme Taubira sont les Français et si la Guyane est face à des fléaux, elle ne peut en être la bouc-émissaire. Sur un plan de politique nationale, on lui reproche la division de la famille. Or, le mariage pour tous était au programme de F. Hollande et, lorsque les Français ont voté pour lui majoritairement, ils l'ont fait en connaissance de cause, alors qu'ils ignoraient que Mme Taubira allait être Garde des Sceaux. Cette loi ne plaît pas à tous, pas plus que l'adoption d'un enfant par parents de même sexe ? Soit, chacun est libre de ses opinions. Pour ma part, il y a des choses qui me choquent bien plus. L'Espagne, pays de tradition bien plus catholique, l'a fait avant et cela n'a pas fait autant de tintamarre qu'en France. Peut-être préférez-vous qu'un enfant soit livré à lui-même, tabassé, violé, élevé par des parents tyranniques ou alcooliques ? On va me dire que je fais dans la caricature ? À vous de voir : combien d'enfants en Guyane bénéficient d'un cadre familial structurant, rassurant et aimant ? Je préfère encore qu'un couple d'homosexuel(le)s équilibré, sain d'esprit, élève, rassure et apporte son amour à un enfant. Cela vous choque ? Vous préférez qu'on les persécute et assassine comme cela se fait encore dans certains pays d'Afrique où, en revanche, les violeurs de petites filles bénéficient d'une complaisante impunité car leurs actes odieux les remplissent de force et de gloire ?
Voila pour ce qui est de ma réponse au sujet de la ministre.

Répondre Signaler au modérateur
Râle-bol 09.12.2014
Réponse à Blabla

Pour le reste, qu'a-t-elle fait pour la Guyane, étant députée ? Pendant quasiment deux décennies, elle a été députée de la 1ère circonscription, et on vient la taxer de "gourde". Non, ce n'est pas elle qu'Ubu taxe de gourde, ce sont ceux qui ont voté pour elle. Que cela vous paraisse insignifiant qu'elle soit à l'origine de la loi mémorielle de 2001, qui reconnaît comme crime contre l'humanité la traite négrière et l'esclavage, est grave. Il aura fallu moins de temps à la France pour reconnaître les crimes contre l'humanité perpétrés par les Nazis. Un pays qui assume son passé est un pays qui peut regarder vers son avenir. Et pour reprendre les mots de l'écrivain uruguayen Mario Benedetti : "el olvido está lleno de memoria". Nous devrions nous satisfaire, au contraire, de ne pas oublier, et quand je dis nous, ce ne sont pas les Guyanais, mais tous les Français. Oui, cela mérite d'être souligné parce que, dans la société dans laquelle nous vivons certaines plaies ne sont pas encore cicatrisées et tant que vous ne l'aurez pas compris, il sera difficile de nous entendre et d'avancer ensemble. Cela me semble être une condition sine qua non de la construction sociale en Guyane, pour répondre à vos préoccupations. Sans cela, vous ne bâtirez rien de solide, rien de durable.

Répondre Signaler au modérateur
Râle-bol 09.12.2014
Réponse à Blabla

Alors, comme tout citoyen vivant en Guyane et m'impliquant dans le développement de la société guyanaise, j'ai envie de savoir quelles ambitions Mme Taubira -ou tout autre candidat possible à la Collectivité unique d'ailleurs- nourrit pour cette région et quels projets elle porte. Il est inacceptable de voir que, de manière systématique, on lui tire dessus à boulets rouges et que l'on cherche à annihiler le débat par l'injure. Si mes propos vous fatiguent, vous pouvez toujours ne pas me lire, mais je réagirai aussi souvent que nécessaire quand ceux qui attisent la haine dénigreront ou injurieront. Quant à savoir si je souffre de troubles du langage, je leur répondrai que la logorrhée dont ils m'affublent n'a d'égal que leur paranoïa. En conséquence, ils feraient mieux de s'inquiéter de leur santé mentale.

Répondre Signaler au modérateur
LINDOR 09.12.2014
Chez moi, en Guyane ;

Oui, vous avez (pour une fois) parfaitement raison, Melville : à l'inverse de vous, je ne cherche pas à plaire à tout le monde, je ne suis pas démago. Et pourquoi, je ne le fais pas, Melville ? tout simplement parce-que je n'ai pas à le faire. Et pourquoi ? Parce-qu'en Guyane, je ne suis pas CHEZ VOUS comme vous dites de manière xénophobe, mais CHEZ MOI, dans un des 101 départements de la République.
Et cela depuis près de 70 ans.
Et c'est cela que vous n'avez toujours pas capté avec vos compères, tous étranglés de haine et aveuglés d'arrogance et de vanité.
Mon pseudo et mes propos dérangent des Melville, Râle-bol, Monchou et autres comparses ? Cela ne fait que me conforter dans leur justesse car cela prouve qu'ils sonnent justes, vrais : "on ne se gratte jamais que là où ça démange".
Alors, certains se laissent aller à l'amalgame,l'exagération,l'outrance,l'injure et même la logorrhée. Dans une attitude de totale intolérance, ils confondent débat et rivalité et n'acceptent aucune contradiction. Assurément, les fachos dont ose parler Râle-bol ne sont pas ceux qu'on pense.

Répondre Signaler au modérateur
Râle-bol 09.12.2014
De la haine, non, du dégoût, oui !

Prenez donc la peine de relire votre enthousiaste post du 04.12 louant la prouesse rhétorique de Belorgane qui venait intelligemment d'assimiler C. Taubira à une pathologie, propos pour le moins respectables ! Et pour en ajouter une couche à la prouesse, vous répondez à Monchou qu'elle est atteinte de bêtise ! Visiblement, nous n'avons pas les mêmes notions de l'injure et du débat... puisque pour tout débat vous ouvrez très respectueusement les hostilités, pour venir vous plaindre ensuite de ce que vous-même vous vous rendez coupable, en premier lieu, à l'encontre de vos contradicteurs. Un peu de décence, tout de même ! Qui veut du respect s'en procure, comme je l'ai déjà dit. Vous ne pensiez tout de même pas recevoir des félicitations en retour pour vos brillantes insultes ? Décidément, vous n'avez rien compris ou alors prenez un sournois plaisir à vous faire passer pour la victime d'une cabale que vous déclenchez et montez contre vous-même afin d'appuyer votre non moins brillante démonstration d'impuissance à entamer une conversation ! Vous jouez parfaitement votre rôle, sauf que je ne suis pas dupe de votre spectacle tragicomique, qui ne vise rien d'autre que de monter les uns contre les autres pour, vous-même et vos sbires, vous en délecter ensuite. Ne voyez pas de la haine, là où il n'y a que du dégoût pour de telles attitudes. Un citoyen français, d'origine berrichonne, au cas où vous n'auriez pas compris que vous ne dégoûtez pas que des Guyanais !

Répondre Signaler au modérateur
monchou 09.12.2014
Lindor. Je suis chez moi, à Paris, également....on dit quoi?

Lindor, votre pseudo ne le gêne aucunement.'.quant à dire que je suis chez moi ici, en quoi cela vous exclut il donc... Je suis chez moi ici, Christianne est chez elle ici, et vous, vous êtes ou vous voulez... Vraiment, vous êtes déconcertant... Dire qu'on est chez soi, ne signifie nullement, la Guyane aux guyanais! Cela signifie qu'on s'y sent bien, qu'on y est né souvent, qu'on y a des attaches sûrement, qu'on l'aime assurément...mais quel est votre problème?? Sérieusement.

Répondre Signaler au modérateur
LINDOR 11.12.2014
Explication de texte pour Mon Petit Chou ;;

Mon petit chou, Monchou, apparemment vous éprouvez quelques difficultés à comprendre la langue française...
Peut-être aurais-je mieux fait de m'exprimer en créole ?
Lorsque quelqu'un parle de la contrée où vous êtes né, où vous vivez, où vous travaillez, où vous payer vos impôts...en précisant : "vous êtes venu CHEZ NOUS ou CHEZ MOI", il crée une distance, voire un rejet ; en tout cas, il tient à souligner une nette différence et cela a un nom : cela s'appelle de la xénophobie.
Petit Monchou, intime de "Christiane" (!) a-t-elle compris cette fois ?

Répondre Signaler au modérateur
Melville 10.12.2014

Décidément, ce Lindor, il a l'art de tendre la baton pour se faire taper dessus. Il enfile les contradictions comme d'autres enfilent des perles. Il nous assure ici que la Guyane est un département français comme un autre or il y a peu ce même Lindor ne trouvait pas de mots assez durs pour fustiger le choix des Guyanais de se doter d'une Université, au motif que -tenez-vous bien- cela coûtera cher à la France. De la même manière, il accuse un contradicteur de verser dans la xénophobie mais c'est pour lui faire observer aussitôt que lui, Lindor, s'il est venu en Guyane c'est pour remédier à la médiocrité des Guyanais. A un autre contradicteur, il s'emploie à donner des leçons de civilisation or dans un de ses derniers posts, il patauge -si j'ose dire- volontiers dans la scatologie. Il traite les Guyanais de fascistes mais lui-même n'a de cesse de s'en prendre, quasiment à chaque post, à ce qu'il appelle "Les Guyanais créoles". J'en viens à me demander si notre Lindor jouit réellement de toutes ses facultés mentales. Je ne le pensais que cynique et arrogant, on aurait juré qu'il fait tout pour donner raison à Mouchou. Je dois vous avouer que ce Lindor me fait de moins en moins rire.

Répondre Signaler au modérateur