France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK

Risques de remous à la CFTU

Risques de remous à la CFTU

Après leur grève d'avril 2018 qui avait duré quasiment un mois, plusieurs promesses leur avaient été faites. Mais aujourd'hui « le président de la CFTU (Compagnie fayolaise de transport urbain, exploit le réseau de bus de Fort-de-France, Le Lamentin, Saint-Joseph et Schoelcher) ne semble pas vouloir donner suite à ses engagements » , raconte Michel-Jean Pognon, président de Transcapital, un ancien sous-traitant. Jusqu'ici la créance de 41 000 euros n'a toujours pas été versée...

France-Guyane 293 mots - 04.12.2018
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Abonnement digital (Web + iPad + Mobile)

365 archives 144€/an
12€/mois 1 an
En savoir plus

Abonnement web (Web + Mobile)

365 archives 96€/an
8€/mois 1 an
En savoir plus
180 archives 60€/an
10€/mois 6 mois
En savoir plus
90 archives 36€/an
12€/mois 3 mois
En savoir plus
30 archives 13,90€
  1 mois
En savoir plus