France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Alizé Utteryn : une comète guyanaise à New York

Eugène EPAILLY Samedi 12 mai 2018
Alizé Utteryn : une comète guyanaise à New York
Alizé Utteryn et Alassane Diop de l'United African Congress la semaine dernière à New York (James Hercule)

Partie de Guyane à l'âge de 15 ans avec pour seuls compagnons son culot et son ambition personnelle, Alizé Utteryn a posé ses valises à Paris puis à New York, ses diplômes universitaires en poche, comme le firent en 1620 les Pilgrim fathers venus d'Europe en quête d'une nouvelle vie. La jeune femme accumule depuis lors les succès à faire pâlir les plus incrédules.

Les comètes ont toujours effrayé les sociétés humaines. Alizé Utteryn serait de ce type vue d'Amazonie française! Elle brille de tout son éclat. À la manière d'un « self made-man » américain comme Henry Ford, elle fortifie à la force de son poignet les succès sociaux à New York.
Nous retiendrons ses deux dernières réussites en date.
À 42 ans, Alizé Utteryn a été désignée la semaine passée au poste de coordinatrice du sommet USA-Afrique de l'entrepreneuriat des jeunes (USAYES) dans les Caraïbes. Elle a pour mandat de promouvoir la structure dans la région des Caraïbes et de servir de liaison aux institutions caribéennes, médias, sponsors, partenaires et entrepreneurs qui souhaiteraient se joindre à l'initiative. Le sommet USA-Afrique de l'entrepreneuriat des jeunes est une conférence et un salon d'exposition moderne de haut niveau sur l'entrepreneuriat et l'innovation. Il se déroulera les 12 et 13 juillet prochains à Chicago aux États-Unis. La technologie, l'agroalimentaire et le tourisme seront les trois pôles d'attraction. C'est une opportunité pour les entrepreneurs américains d'accéder à l'énorme marché africain, estimé à 1, 2 milliard de personnes ou consommateurs potentiels.
UN POSTE PRESTIGIEUX À L'UAC
Alyzé Utteryn a aussi été nommée la semaine dernière pour une durée de cinq ans vice-présidente du United African Congress (UAC), première organisation panafricaine représentant les intérêts de près de 8 millions de personnes de la diaspora africaine et des communautés noires résidant aux États-Unis.
« Par cette position convoitée de par son influence et son pouvoir, vous rejoignez les rangs de personnalités et de leaders qui se distinguent par leur courage intrinsèque et leur professionnalisme exceptionnel » , a déclaré le président du United African Congress Sidique Wai. À peine remise de ses émotions, Alizé Utteryn s'apprête à boucler ses valises pour le festival de Cannes. Elle y siégera aux côtés du réalisateur Spike Lee, Monica Cooper, fondatrice de Media Focus de Los Angeles et Sonia Rolland, ancienne Miss France versée désormais dans le cinéma. Tout ce beau monde soutiendra avec force la sortie du livre collectif présenté par la comédienne Aïssa Maiga : Noire n'est pas mon métier. Ainsi se dessine la trajectoire, parfois incompréhensible vue d'Amazonie française, d'une comète guyanaise dans le ciel de New York.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

Kmwr 18.05.2018
La rage tue !

PEFL, quel est votre problème exactement ? Jalousie, Frustration, Médiocrité.
Je suis content de ne plus être en Guyane exactement pour cette raison, un panier de crabes où voir les autres réussir ulcère complètement ! Il faut absolument venir ouvrir sa bouche misérable car non c'est trop, quelqu'un de la Guyane ne peut pas être aussi haut.
Oui Alizé Utteryn mérite un tel article, oui vous êtes un rageux ... La raison aurait été de ne juste pas écrire votre commentaire. Pour ne pas faire ressortir votre médiocrité de crabe tirant tout le monde vers le bas !!

Répondre Signaler au modérateur
PEFL 12.05.2018
L'excès nuit.

Encore un article très hagiographique que l'on croirait rédigé par la maman de la dame.
Parfois il suffit de taper un nom dans Google, pour voir le niveau précis et l'étendue d'une réussite annoncée. Là on pourrait penser à un portrait de Michèle Obama, pas moins.

C'est très bien ce que fait et réussit Mme Uterryn, mais il faut peut être raison garder.

Répondre Signaler au modérateur