France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

« Il faut que l'offre touristique soit mieux structurée »

Propos recueillis par Hermann ROSE-ELIE Mercredi 05 décembre 2018
« Il faut que l'offre touristique soit mieux structurée »
Alex Madeleine, président du Comité du tourisme (HRE)

Invité de Radio Péyi et France-Guyane hier matin, Alex Madeleine, le président du Comité du tourisme , a expliqué la stratégie mise en oeuvre pour booster la destination dans les prochains mois.

VASTE CAMPAGNE DE COMMUNICATION AUX ANTILLES
« La Martinique est un territoire mieux connu pour nous car nous avons mené plusieurs opérations qui ont été fructueuses avec un bon retour. Les Martiniquais sont très réceptifs. Nous mènerons le même genre d'action avec la Guadeloupe. Cette stratégie vise surtout à pérenniser la présence de Norwegian Airlines. L'objectif est d'abord de cibler le régional avant de mener une grande campagne vers New-York et le Canada notamment. »
REMPLISSAGES MITIGÉS POUR NORWEGIAN AIRWAYS
« Je pense qu'il faut avoir cette confiance et on se donne les moyens. Ce sera un grand challenge mais j'y crois fortement car on a de très bons retours. J'espère que la campagne lancée en Martinique autour du carnaval permettra le remplissage des avions de Norwegian. »
QUELLE STRATÉGIE POUR DÉVELOPPER L'IMAGE DE LA GUYANE ?
« La Guyane a ce manque de visibilité, de notoriété au niveau de l'Hexagone. Ce qui bloque, c'est le frein de la jungle, des moustiques, des serpents, souvent dans l'esprit de certains. On a eu cette volonté de démontrer qu'il y a des Martiniquais en Guyane qui vivent bien, que nous-mêmes Guyanais arrivons à nous déplacer. Je rappelle que chacun parmi nous doit être un ambassadeur et contribuer et changer l'image qui est attribuée à la Guyane. »
110 000 VISITEURS EN 2017, QUELLE TENDANCE POUR 2018 ?
« On n'a pas encore de tendance mais nous avons un observatoire au niveau du Comité du tourisme qui nous laisse penser que la tendance est bonne pour cette année. »
LA CLIENTÈLE D'AFFAIRE, PLUS DE 50% DU FLUX DE VISITEURS
« Les moyens que l'on met, ce sont tous les dossiers VIP. L'objectif pour nous, quand ils arrivent sur un séjour de 4 à 7 jours, c'est de revenir en famille sur une période plus longue. Il n'y a pas que l'hôtellerie, il faut mener des actions pour créer des lodges. On a un schéma régional de développement que l'on met en oeuvre, mais nous nous sommes rendu compte qu'il faut le réviser. Ce schéma de développement touristique qui a vu le jour en 2013 et qui a été voté par les élus de la Région est en pleine restructuration depuis l'an dernier. »
TOURISME, UN AXE DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE FORT POUR LA GUYANE
« Le PIB a augmenté par rapport aux deux années précédentes, ce n'est pas négligeable. Il faut désormais que cette offre soit mieux structurée de manière à recevoir et accueillir comme il se doit tous nos touristes. Je suis persuadé et convaincu que les opérateurs touristiques mettront tout en oeuvre. »
L'invité Radio Péyi-France-Guyane en direct tous les matins à 7h10.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

CHATSAUVAGE 05.12.2018

J'aime lire dans cet interview que les Antilles-Guyane sont unis pour le développement du tourisme et que c'est à chacun d'être ambassadeur pour une meilleure image. La propreté du territoire en fait partie aussi ( plages, criques, rues...)

Répondre Signaler au modérateur