France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Une
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
SANTÉ

CHK : l’UTG exige des excuses de la directrice de l'ARS avant de renouer le dialogue

G.R. Jeudi 10 Janvier 2019 - 12h01
CHK : l’UTG exige des excuses de la directrice de l'ARS avant de renouer le dialogue
Étienne Prosper, militant UTG depuis 28 ans, dit se battre pour l'intérêt général et ne trouve pas acceptable de perdre la moitié de sa carrière sur un changement de statut d'hôpital - G.R.

Alors que la grève au centre hospitalier de Kourou entre dans son trentième jour de conflit, une cinquantaine de militants de l’UTG ont procédé à un sit-in, ce matin, devant les locaux de l’Agence régionale de santé (ARS).

Semaine éprouvante pour la nouvelle directrice de l'Agence régionale de santé (ARS), Clara de Bort. Arrivée en Guyane en plein conflit au centre hospitalier de Kourou, l'annulation mardi de sa rencontre avec le personnel gréviste a été très mal perçue. La nouvelle directrice de l’ARS justifiait l’annulation de son déplacement par le fait que les conditions pour la négociation n’étaient pas réunies et le service minimum, non respecté.

La réaction syndicale ne s'est pas fait attendre. Ce matin, une cinquantaine de militants de l'UTG ont procédé à un sit-in, devant les locaux cayennais de l'Agence régional de santé. Ils exigent des excuses de la nouvelle directrice de l’ARS, dont l’attitude est jugée « méprisante » par la centrale UTG.

Afin de désamorcer le conflit, une rencontre entre Clara de Bort et le personnel gréviste du CHK leur a été proposée entre midi et deux.

Plus d’informations dans notre prochaine édition

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
15 commentaires

Vos commentaires

dtc97300 10.01.2019

A quand les excuses de l’UTG pour insuffisance professionnelle, indolence récurrente et blocage intempestif de la population ? Ils veulent un statut public mais ne veulent pas respecter la loi. Une exception guyanaise ? Au nom de quoi ? On devrait féliciter ces grévistes professionnels ? Qu’ils restent donc dans le privé et bon débarras.

Répondre Signaler au modérateur
A la une

Sortir