Max Joséphine ou l’alliance des savoirs
UN NOM, UNE HISTOIRE

Max Joséphine ou l’alliance des savoirs

France-Guyane

On peut avoir beaucoup aimé son pays, avoir œuvré pour lui avec désintéressement dans son domaine de compétence. On peut même avoir, à titre posthume, donné son nom à un établissement scolaire, sans pour autant, et paradoxalement, être connu ou reconnu par les autres. C’est certainement le cas de ce Guyanais dont nous allons parler aujourd’hui: Max Joséphine.

Max Joséphine est né à Cayenne le 6 juillet 1910. Il va effectuer une scolarité au parcours classique : école primaire, secondaire et supérieure jusqu’au cours normal qu’il suivra pendant deux années. À 20 ans, en 1930, il est nommé instituteur et, en 1935, il passe avec succès le brevet supérieur et le certificat d’aptitude technique. En 1937, il est chargé d’enseigner au collège de Cayenne diverses matières : lettres, sciences naturelles, dessin, anglais. Il enseigna également, durant la même période, le dessin au cours normal. Enfin, de janvier 1942 à mars 1944, il fait fonction de surveillant général au collège...