Le groupe scolaire Vendôme reste fermé
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
EDUCATION

Le groupe scolaire Vendôme reste fermé

Nancy LAFINE, n.lafine@agmedias.fr
Une photo du réfectoire du groupe scolaire Vendôme au lendemain de l'incendie qui s'est déclaré dans la nuit du 10 au 11 janvier.
Une photo du réfectoire du groupe scolaire Vendôme au lendemain de l'incendie qui s'est déclaré dans la nuit du 10 au 11 janvier. • N.L

Fermé depuis le 12 janvier, suite à l’incendie de son réfectoire, le groupe scolaire Vendôme devait rouvrir ses portes ce lundi. Une annonce faite par la municipalité de Cayenne qui provoque immédiatement la colère des parents d’élèves qui protestent contre l’état général des locaux de l’établissement. Dans un même temps, le SE UNSA de Guyane, a annoncé soutenir et accompagné les enseignants du groupe scolaire qui exercent leur droit de retrait, face à la situation.

Annoncée ce samedi, la réouverture du groupe scolaire Vendôme dans le quartier de Novaparc à Cayenne - fermé suite à l'incendie dans son réfectoire - n’a pas eu lieu ce lundi matin. La raison ? La nécessité de faire « des travaux complémentaires afin de garantir la sécurité au sein du groupe scolaire » annonce dans un communiqué la municipalité de la ville.

 

 
De nombreux dysfonctionnements

Une décision prise ce lundi, qui concorde notamment avec une demande de travaux faite par le collectif des parents d’élèves. Il déplore dans un courrier envoyé au maire, des « conditions dégradées de scolarisation, qui ne permettent pas d’offrir aux enfants un climat scolaire apaisé et favorable à un apprentissage de qualité ».

Infiltrations d’eau, prolifération de moustiques suite à des stagnations d’eau, problèmes d’électricité, absence de porte dans les sanitaires… la liste des dysfonctionnements relevés est longue.

« Ce n’est pas la première qu’il y a des demandes de travaux faites pour la réhabilitation de l’école. Enfin ce matin il y avait un électricien sur place qui nous a expliqué qu’il va changer tout le câblage, mais que la mairie doit régler le problème de l’eau qui stagne au-dessus des classes. Les câbles vont être changés, mais si rien n’est fait, ils baigneront de nouveau dans l’eau stagnante », affirme Alicemay Kerut, représentante du collectif des parents d’élèves.

 

La mairie répond aux parents

Face à cette rogne, Sandra Trochimara, maire de Cayenne, s’est déplacée en personne sur place.

« Madame le maire avait déjà prévu de se rendreau sein de l’école. On a donc eu une petite réunion avec des parents d'élèves, quelques enseignants, le directeur de l’élémentaire et le représentant de la directrice de la maternelle. Ce qu’il en ressort, c’est qu’environ 60% des écoles de Cayenne sont dans un piteux état et que la municipalité va devoir commencer des travaux exceptionnels dans tous ces établissements », relate la porte-parole.

Avant de poursuivre : « Face à l’urgence, les travaux du groupe scolaire Vendôme devraient être une priorité ». En revanche, aucune annonce relative à une potentielle réouverture de l’établissement, ni de la mise en place d'une alternative.

Depuis le 12 janvier les 700 élèves du groupe scolaire se retrouvent donc sans école « jusqu'à nouvel ordre ».